lundi 11 mars 2013

Une éducation bien secondaire


Des parents qui se prennent pour les patrons des enseignants. Des enfants-rois qui méprisent leurs professeurs. Des élèves qui obtiennent leur diplôme secondaire même en faisant 150 fautes dans un texte. Des futurs enseignants qui baragouinent le français. Une réforme mal conçue. Des tableaux blancs interactifs coûteux qui ne sont pas fonctionnels. Des dictionnaires qui datent d’il y a 20 ans. Un manque total de culture générale. L’ignorance érigée en système...

C'est le constat que dresse Diane Boudreau. Elle a enseigné pendant plus de trente ans dans les écoles publiques du Québec. Titulaire d’un doctorat en études françaises, elle a publié une dizaine de livres et plusieurs articles, essais, poésie, romans jeunesses. Elle a reçu la médaille de bronze, Ordre du mérite de la Fédération des commissions scolaires du Québec, pour services rendus à l’éducation

Présentation de l'éditeur :

« Dès les premières lignes de la préface Diane Boudreau nous montre de quel bois elle se chauffe : « J’aurais dû enseigner le français au secondaire jusqu’en 2017, mais j’ai remis ma lettre de démission en février 2012. La lassitude et la conviction de ne plus être en mesure d’enseigner dans des conditions acceptables m’ont fait choisir le renoncement : quand la guerre contre la bêtise est perdue, il faut savoir le reconnaître ». Nous voilà avertis. Ce qui va suivre pourrait ressembler à un véritable film d’horreur sauf qu’il se déroule chez nous, ici au Québec et au lieu d’avoir peur c’est plus un sentiment de honte qui nous submerge. À l’heure des grands débats sur notre système d’éducation voici un état des lieux de nos écoles secondaires : décrochage, inculture, intimidation, violence, Ministère amorphe, faiblesse du système et véritable faillite sociale. Diane Boudreau nous démontre avec précision comment un analphabète peut se faufiler entre les mailles des contraintes pédagogiques émises par le Ministère de l’éducation et décrocher aujourd’hui un diplôme d’études secondaires. Ce livre est un cri du cœur, une immense sonnerie d’alarme que tout citoyen intéressé à l’avenir du Québec devrait absolument lire et relire. »

Une Éducation bien secondaire
par Diane Boudreau
dans la collection  Essai libre
chez les Poètes de brousse, éditeurs,
à Montréal
paru le 4 mars 2013
ISBN-13: 978-2923338613

Écoutez Madame Boudreau (9 minutes) sur son expérience et son ouvrage




Voir aussi

Joseph Facal et la dérive de l'éducation au Québec

Études sur la réforme pédagogique : « plus de mal que de bien », portrait sombre

Québec — L'enseignement des sciences d'après la « réforme pédagogique »

Contre la réforme pédagogique

Si j'aurais su que l'escargot est un insecte!

Polémique autour d'un examen de français au rabais

Québec — Examen de français au rabais en secondaire V ?

Très forte chute des résultats en lecture pour les élèves québécois francophones entre 2007 et 2010 

Le constructivisme radical ou comment bâtir une réforme de l'éducation sur du sable

Relativisme, déracinement et constructivisme, visiblement les critiques turlupinent les pères du cours ECR

Joseph Facal : « L’essentiel est invisible »








Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)

1 commentaire:

Françoise a dit…

Moi je veux bien que les parents soient moins des tyrans (...) envers les pauvres profs si les parents avaient un vrai choix d'école, de programme et de pédagogie.

<