vendredi 31 décembre 2021

Meilleurs vœux pour 2022 !

Que la liberté de choix en éducation croisse en 2022, que les parents et leurs enfants soient protégés du monopole éducatif de l'État si c'est leur choix !

Pour 2022, nous souhaitons aux enfants et à la jeunesse du Québec et d'ailleurs de pouvoir vivre librement. Libres de la peur (très souvent démesurée et bien alimentée) de leurs aînés et de leurs gouvernants.

















Données suggèrent qu'Omicron semble provoquer une maladie plus bénigne chez les enfants

Selon le New York Times : « … Les données préliminaires suggèrent que, par rapport à la variante Delta, l’Omicron semble provoquer une maladie plus bénigne chez les enfants, similaire aux premiers résultats chez les adultes. »

Plusieurs États américains ont signalé une augmentation d’environ 50 % des admissions pédiatriques pour Covid-19 en décembre. La ville de New York a connu l’augmentation la plus spectaculaire, avec 68 enfants hospitalisés la semaine dernière, un bond de quatre fois par rapport à deux semaines plus tôt.

Mais alors même que les experts s’inquiétaient d’une augmentation marquée des hospitalisations — une augmentation plus du double de celle des adultes — les médecins et les chercheurs ont déclaré qu’ils ne voyaient pas de preuves qu’Omicron était plus menaçant pour les enfants.

En réalité, les données préliminaires suggèrent que, par rapport à la variante Delta, Omicron semble provoquer une maladie plus bénigne chez les enfants, similaire aux premiers résultats pour les adultes.

« Je pense que ce qu’il faut retenir ici est que la gravité est très faible et que le risque de maladie grave et significative semble être plus faible », a déclaré le Dr David Rubin, chercheur à l’Hôpital pour enfants de Philadelphie.

Une grande partie de l’augmentation des admissions pédiatriques résulte du grand nombre d’enfants infectés à la fois par la variante Delta et la variante plus contagieuse Omicron, ont déclaré lui et d’autres experts, ainsi que de faibles taux de vaccination chez les enfants de plus de 5 ans.

Les enfants infectés restent beaucoup moins susceptibles de tomber malades que les adultes. Mais à travers le pays la semaine dernière, 1 200 enfants en moyenne ont été hospitalisés chaque jour avec le coronavirus, contre 800, à la fin novembre, selon le ministère de la Santé et des Services sociaux. Plusieurs de ces enfants sont arrivés à l’hôpital avec d’autres problèmes médicaux.

Ces chiffres sont bien en deçà des pics atteints en septembre dernier, bien que les experts craignent également une vague d’hospitalisations pédiatriques dans les semaines à venir, alimentées par la propagation d’Omicron, les rassemblements des fêtes de fin d’année et un retour en classe après le 1er janvier.

Voir aussi

Covid19 – Omicron : La bonne nouvelle venue du Royaume-Uni