mardi 3 avril 2018

ÉCR – Un cours à jeter aux poubelles

On trouvera ci-dessous l’avis lapidaire de Richard Martineau sur le programme controversé d’Éthique et de culture religieuse. Nous ne partageons pas ses raisons, mais Richard Martineau représente cependant une frange importante des critiques que l’on peut lire dans les médias sociaux ces jours-ci.

Si j’étais ministre de l’Éducation, je prendrais le cours d’éthique et de culture religieuse, je le roulerais en boule avec amour et attention, et je le jetterais dans la poubelle la plus proche. Je ne le réécrirais pas. Je ne l’améliorerais pas. Je le flusherais [j’actionnerais la chasse d’eau]. Avec tous les honneurs qu’il mérite.

Opération lavage de cerveaux

Personnellement, sur la liste des choses que l’on devrait enseigner en priorité à l’école, la religion occupe la 1 753e place... juste après le crochet, la vie sexuelle des carpes et la cuisson des choux de Bruxelles. La seule place où l’on devrait parler de religion est en histoire. Pour montrer combien de milliards de litres de sang ont été versés au nom de Dieu au fil des siècles. « Mon ami imaginaire est meilleur que le tien ! » Le cours d’éthique et de culture religieuse n’avait qu’un seul et unique but : enfoncer l’idéologie multiculturaliste dans la gorge de nos enfants. Sur ce plan, c’est une réussite totale. Les jeunes qui sont passés par ce cours sont incapables d’entendre la moindre petite critique des religions. Pour eux, critiquer une religion, même du bout des lèvres, est du racisme et de la xénophobie, point final. De plus, ils croient que toutes demandes d’accommodements sur des bases religieuses sont censées et recevables. Pendant des années, ils se sont fait laver le cerveau à la brosse et au Purell. Résultat : ils ressemblent à Justin comme deux gouttes d’eau. Le voile islamiste ? Cool ! La séparation des hommes et des femmes ? Une pratique culturelle qu’il faut respecter ! La Terre a été créée par une tortue albinos ? Quel beau mythe, quelle imagination !


Richard Martineau quand, au début 2008, il déclarait « je trouve cela intéressant que mes enfants puissent justement s’ouvrir aux religions des autres, non ? »... (à 1 min 20 s) puis « Moi, j’ai pas eu la chance d’apprendre les autres religions ».

La science avant tout

L’autre jour, mon fils de 10 ans est arrivé avec son bulletin. Il avait de bonnes notes partout, sauf dans le cours d’éthique et de culture religieuse, qu’il a presque coulé. J’étais fier de lui. À la maison, nous nous faisons un devoir de lui « désapprendre » tout ce qu’on lui enseigne dans ce cours. Nous lui enseignons l’importance de développer un esprit critique. Nous lui rappelons que toutes les religions monothéistes sont sexistes et homophobes. Et nous lui disons que ce n’est pas parce qu’un monsieur barbu a appris un livre sacré vieux de 2 000 ans par cœur qu’il peut dire aux gens comment vivre leur vie. Je reviens d’un week-end à New York avec ma femme et mes trois enfants. Nous avons passé toute la journée du lundi au Musée d’histoire des sciences naturelles, où nous avons vu un moyen métrage fascinant sur la théorie de l’évolution de Darwin. C’est ça qu’on devrait enseigner, à l’école. Des théories scientifiques, et non des sornettes, des croyances et des superstitions. Nos enfants ont déjà de la difficulté à maîtriser leur langue maternelle et à comprendre les principes de base de l’économie. Vous voulez leur enseigner la religion ? Faites-le hors des heures de cours.

Pas vite, vite

Ça a pris dix ans à certains fonctionnaires pour se rendre compte que le cours d’éthique et de culture religieuse « avait des lacunes ». Duh. Je m’en suis aperçu la première fois où j’ai ouvert le manuel de ma fille aînée.


Critique des manuels et cahiers d'ECR par la CLÉ (présentée en public une vingtaine de fois en 2008-2009) le défilement est rapide, n'hésitez pas à mettre en pause la vidéo.



Voir aussi

ECR — Dix ans plus tard, le ministère considère corriger les manuels qu’il a pourtant approuvés

« Georges Leroux est mon gourou », déclare directeur de la fédération des écoles privées au sujet d’ECR

Lettre ouverte du théologien Guy Durand à la ministre Michèle Courchesne au sujet du programme ECR (2008)

Reportage radio-canadien sur la résistance au cours ECR
(2008)


5 commentaires:

Vieux Phil a dit…

Remplacer ECR par des cours de sciences ou d'histoire ? Erreur lamentable ! C'est toujours le projet des Lumières. Au cœur de ce projet, la seule connaissance légitime est la science. La foi n'en pas une. Ce serait une simple ''croyance''. J'invite à la lecture de mon essai Du fiabilisme. La garantie métaphysique de la foi (Connaissances et Savoirs, 2017)

François Besnard a dit…

Ohhh! Très drôle!
Martineau n'en est pas à sa première contradiction, mais celle-ci est particulièrement savoureuse...
Merci!

Légitime a dit…

En fait ce qui anime Martineau (né en 1961) c'est d'abord sa haine du catholicisme et sans doute encore plus les protestants apparemment parce qu'ils ne croient pas en Darwin et qu'il ne veut pas que les récits de la créations soit enseignés à l'école.

Donc quand il voit que les cathos sont contre programme ECR, il se dit que cela doit être ce qu'il désire sans avoir analysé le programme (et la présence des récits créationnistes par exemple). Bref, les cathos sont contre, donc cela doit être parfait. Réflexe pavlovien. Préjugés et stéréotypes du bobo athée.

À l'écoute de Mme Chevrier, on se dit qu'elle est très raisonnable. Et dire que la SRC a dépeint ces opposants comme les pire des intégristes ou quelque chose dans le genre.

Antilaïcard a dit…

C'est la vieille déclaration athée militante, qui date de plusieurs siècles. Le leitmotiv des communistes.
C'est à cause de ce genre de fanatique laïcard que nous nous réjouissons d'enseigner à nos enfants une nette culture anti Lumières, anti totalitarisme, anti matérialiste, antisocialiste, pro vie enfin.
Et nous nous félicitons que l'islam liquide ce fanatisme extrémiste antireligieux. Nous nous en réjouissons déjà et saluons la chute de la natalité de ces laïcards, pro-avortement pour la plupart.
Nous verrons ensuite comment convertir l'islam et ce sera sans peine, car le musulman n'épousera jamais le matérialisme démocratique. L'athéisme est l'auteur du plus grand nombre de morts de toute l'Histoire. L'islam le second. ils se tueront mutuellement, sans doute. C'est parfait.
PS: quand ce comique-troupier évoque les "milliards de milliards de litres de sang", il doit penser plutôt au vin qu'il aimerait cuver. L'inquisition a tué moins de gens dans toute son histoire que la révolution française en deux semaines. Les guerres dites faussement "de religion" ont fait peut-être 15.000 morts quand leur avortement a tué 8 millions de petits Français ou que leur guerre 14 a liquidé la jeunesse française, que leur communisme a tué 200 millions d'individus et appauvrir la planète en lui donnant 100 ans de retard.
Ces gens ne savent rien. Ils sont lobotomisés par la télé...

JustinBridoux a dit…

A ce sujet voyez ceci: très intéressant malgré un titre plus que déroutant.
https://www.youtube.com/watch?v=nxCGgijuFIo