lundi 17 juillet 2017

Les principaux dirigeants européens n’ont pas d’enfants (mis à jour)

Un nouveau dirigeant européen s’ajoute à cette liste : Leo Varadkar (ci-contre) élu au début du mois de juin 2017 à la tête du parti irlandais Fine Gael. Il a remplacé, 10 jours plus tard, le Premier ministre irlandais démissionnaire Enda Kenny. La presse a beaucoup insisté sur sa « modernité » : Leo Varadkar est jeune (38 ans), homosexuel et métis. Ces attributs auraient représenté une barrière pour quiconque voulait prétendre aux plus hautes fonctions dans ce pays de 4,6 millions d’habitants à forte tradition catholique. Il est né d’un père médecin originaire de Bombay et d’une mère infirmière irlandaise, il a grandi avec ses deux sœurs aînées à Dublin.

Les médias n’ont pas souligné qu’il n’avait pas d’enfant.


Billet originel du 12 mai 2017 [une mise à jour dans la liste]

De gauche à droite : Theresa May, Angela Merkel et Jean-Claude Juncker


Les dirigeants des principaux pays européens ont un inquiétant point commun, mis en évidence par Phil Lawler (éditeur du » Catholic World News ») :

  • Nouveau ! Leo Varadkar, nouveau Premier ministre irlandais n’a pas d’enfants
  • Emmanuel Macron, le nouveau président français, n’a pas d’enfants (il a épousé son ancienne prof, de 25 ans son aînée)
  • La chancelière allemande Angela Merkel n’a pas d’enfants
  • Le Premier ministre britannique Theresa May n’a pas d’enfants
  • Le Premier ministre italien Paolo Gentiloni n’a pas d’enfants
  • Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte n’a pas d’enfants
  • Le Premier ministre suédois Stefan Löfven n’a pas d’enfants
  • Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel n’a pas d’enfants
  • Le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon n’a pas d’enfants
  • Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker n’a pas d’enfants

(Le Premier ministre belge, Charles Michel, a deux enfants, une moyenne haute dans cette Europe qui ne se reproduit plus. Mais son prédécesseur, Élio di Rupo, était un homosexuel sans enfant.)


Xavier Bettel (à droite) et son mari


Voir aussi

France — Hollande n’a pas réussi à inverser les mauvais indicateurs économiques, mais bien la natalité

Baisse continue du nombre de naissances au Québec malgré la forte immigration, aucun parti politique n’en parle



3 commentaires:

Anonyme a dit…

C’est pour ça qu’ils ne voient pas de problème à l’islamisation de l’Europe, pas d’enfants, pas de petits-enfants, ils s’en fichent, après moi le déluge !

Granier Granier a dit…

Un homme avec un mari , c'est une aberration , une incongruité ,le mariage c'est l'union d'un homme et d'une femme , dans le cas contraire c'est une falsification , une ursupation.

Anonyme a dit…

Mais dans le cas français, il s'agit d'un drame national car celui qui est porté à la présidence se trouve être un psychopathe traumatisé par le viol qu'il a subi à 15 ans donc encore mineur de la part de sa Prof de 25 ans plus âgée ,comme sa propre mère,et qui la poursuit et continue de l'envouter même à 64 ans quand elle ne peut plus le satisfaire sexuellement. Comment un tel déséquilibré peut-il assurer les destinées d'une Nation comme celle de la France?On est en pleine décadence.