mercredi 29 août 2012

Meilleur « vivre-ensemble » grâce à la connaissance

Apportons notre pierre à l'édification du cours d'éthique et de culture religieuse qu'impose le Monopole de l'Éducation du Québec. Voyons comment mieux s'entendre en se connaissant mieux comme le disent naïvement les partisans de cette vision irénique et simpliste (y compris l'ancienne  ministre du Monopole de l'Éducation du Québec, Mme Courchesne...)

Bonne chance !






Etc.

En boni, Rémi Brague corrige les propos de Luc Ferry, très prêt-à-penser, sur Saint

5 commentaires:

Débat sur les vidéos a dit…

Les vidéos sur le "dialogue" islamo chrétien sont excellentes.
Elles mettent en garde contre un risque , la manipulation des chrétiens qui ignorent presque tout de leur religion et de la théologie.Le résultat ,des chrétiens se convertssent à l'islam.

Il est donc capitale que les chrétiens s'astreignent à étudier leur reliigion et la théologie

Durandal a dit…

Il est ridicule de vouloir enseigner l'islam à 100 % des enfants québécois alors que seuls 1.5 % des « Québécois » sont musulmans.

Lahbib Aït Oussengay a dit…

La tolérance de l'Andalousie médiévale est un mythe, elle n'a jamais existé.

Mais on nous la sert sans cesse à la télévision, les médias et dans nos écoles si peu libres !

Juifs et chrétiens d'Espagne payaient le tribut aux envahisseurs musulmans qui érigeaient, grâce aux bâtisseurs chrétiens, de magnifiques mosquées tandis qu'il était interdit aux chrétiens de bâtir de nouvelles églises... (c'est pourquoi les seules églises de style mozarabe se trouvent au nord de l'Espagne, hors de l'ancienne domination islamique).

Quant à Averroès, il a écrit qu'il faut tuer tous les hérétiques (les non-musulmans). On trouve cela précisément dans le Tahafot at-Tahafot (Incohérence de l'incohérence), Question XX paragr 11, et Qu XVII, 17.

Le régime des Almohades, qui dominait le Maghreb et la partie musulmane de l'Espagne au 12e siècle, et dont Averroès était un haut dignitaire, était ce qu'on appellerait aujourd'hui un régime super-intégriste.


Les Almohades ont ainsi interdit la pratique de toute musique. En 1190, le calife Abû Yûsuf Yaqûb al-Mansûr (1184-1199) réitéra l'interdiction absolue d'exercer les métiers de musicien et de chanteur en toutes circonstances.

Les Almohades ont condamné à la mort ou à l'exil toute personne qui refusait de se convertir à l'islam. C'est à l'époque de ces persécutions au 12e s que toute trace de présence chrétienne disparut d'Afrique du Nord. A cette époque encore les juifs fuirent l'Andalousie musulmane, d'une part vers l'Egypte (c'est le cas du jeune Maïmonide et de sa famille), et d'autre part vers les villes de l'Espagne chrétienne (Barcelone, Gérone, Tolède) et du sud de la France (Toulouse, Narbonne, Montpellier, Arles...) pour y fonder d'importantes colonies de peuplement.

Trois siècles plus tard, les rois chrétiens d'Espagne à leur tour furent très intolérants. Mais cela, comme par hasard, nul ne l'ignore.

Alan Shore a dit…

Joli débat, sauf qu'il ne faudrait pas confondre la motivation de la nuisance des hommes et la motivation d'un Dieu anthropomorphisé à souhait par ceux qui l'instrumentalisent.

Tout débat sur les religions devrait commencer par définir le Dieu qui donne une substance aux textes dits sacrés. Sans cette définition, les textes s'écroulent et n'ont aucune légitimité quelconque et se rajoutent "vulgairement" aux textes qui proposent des solutions politiques ou philosophiques de vie.

Les anathèmes des uns sur les autres n'ont que l'importance qu'ils y prêtent.

Durandal a dit…

Bonjour Lahbib Aït Oussengay.

Je connais déjà la vérité concernant la prétendue "tolérance" de l'occupation islamique de la péninsle ibérique.

Toutefois, j'en connais pas très long sur les accomplissements des mahométans pendant la même période (architecture & hydrographie).

Pourriez-vous, s'il-vous-plais, me contecter pour m'en dire plus à l'adresse durandal1492@hotmail.com ?

Merci,
Durandal