mercredi 24 décembre 2014

Écriture cursive — « Il ne faut pas abandonner l’écriture en lettres attachées »


Radio-Canada consacre un reportage sur l’abandon de l’écriture cursive par les écoles publiques de plusieurs États.

« Vous souvenez-vous de ces premières lettres que vous traciez sur du papier ligné ? Selon que vous avez un certain âge ou un âge certain, ces premières lettres, ces « i » ces « e » et ces « b » (oh la difficile), étaient cursives.

Nous devions tracer, lentement, consciencieusement, du début de la ligne, en allant vers le haut, faire une pause, puis redescendre et recommencer l’exercice.

« Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage » dit le proverbe. Dans le cas de nos balbutiements en écriture, nous reprenions le tracé de nos lettres jusqu’à ce qu’on les réussisse.

Aujourd’hui, presque tous les états des États-Unis ont abandonné l’écriture cursive. Pire, la Finlande, en septembre prochain, passe à l’écriture au clavier. [Note du carnet : C'est inexact.] Fini le tracé des lettres.

Au Québec, les élèves de la première année du primaire apprennent l’écriture par l’écriture scripte – en lettres détachées avant de passer à l’écriture cursive, – en lettres attachées – à la deuxième année.

Doit-on abandonner l’écriture cursive ? Est-ce encore utile d’écrire en lettres attachées

En 2012, trois universitaires se sont penchées sur cette question.

Isabelle Montésinos-Gelet, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, Marie-France Morin de l’Université de Sherbrooke et Natalie Lavoie de l’Université du Québec à Rimouski ont publié les résultats d’une étude menée auprès de 718 enfants de 54 classes de 2e année du primaire.

Constat

La façon dont on apprend à tracer nos lettres n’est pas sans conséquence. Passer d’une façon de faire à une autre n’est pas la meilleure idée.

Isabelle Montésinos-Gelet
« Qu’ils apprennent en script ou en cursive, les enfants sont avantagés quand un seul type d’écriture est enseigné.»


L’écriture cursive est préférable

De fait, selon les résultats obtenus par les trois chercheuses, il semble que les enfants qui n’avaient appris à écrire qu’en lettres cursives ont une meilleure syntaxe.

On est encore loin du « tout clavier », mais, s’il n’en tient qu’à ces trois universitaires, les cahiers lignés horizontalement avec des lignes penchées pour bien tracer des lettres cursives ont encore de l’avenir.

Isabelle Montésinos-Gelet est l’invitée au micro de Raymond Desmarteau [qui se trompe pour la Finlande].

Écoutez (13 minutes)

»


Voir aussi

Les enfants finlandais continueront bien à écrire à la main…

Aucun commentaire:

</