mardi 1 novembre 2011

Homoparentalité au programme des littéraires en France

Dès la rentrée 2012, les élèves de terminale — dernière année de cégep au Québec — de série L (littéraire) devront étudier la « famille homoparentale » dans la spécialité « droit et grands enjeux du monde contemporain ».

Selon le Journal officiel, la disposition entrera en application à la rentrée scolaire 2012-2013. L’étude des familles homoparentales va désormais figurer, au même titre que les autres types de familles, au programme des classes de terminale littéraire dans la spécialité « Droit et grands enjeux du monde contemporain » (DGEMC).

Le texte du programme initial intitulé « L’évolution de la famille » stipulait : « Après avoir constaté l’absence de définition de la famille, on montrera, par une analyse juridique et historique qu’elle a profondément évolué et qu’elle est devenue multiforme (famille biologique, adoptive, monoparentale, recomposée, nucléaire, élargie) et on proposera aux élèves d’en rechercher une définition. » Le nouveau texte ajoute désormais la mention « homoparentale » entre les mots « monoparentale et recomposée ».

Le ministère de l’Éducation se félicite de cet ajout en prétendant qu’il ne s’agit pas d’une « reconnaissance » ni d’une « définition légale » mais que l’homoparentalité « fait débat » et suscite des décisions sur le plan de la loi et de la jurisprudence. La « famille » homoparentale n'est pas officiellement reconnue en France.

À quand une discussion sur la « famille polygame » qui « fait [aussi] débat » ?

Étrangement, devant cette « neutralité » de l'État qui dit ne pas prendre position et ne pas vouloir préparer les esprits, l’association des familles homoparentales (ADFH). est ravie… Aurait-elle mal compris ?

En outre l'ADFH, souligne que « dans un contexte de vives polémiques et de pressions conservatrices liées à l’étude du genre dans les programmes de première », elle « veillera à ce que le thème de l’homoparentalité soit traité de manière correcte et approfondie dans les manuels à paraître pour la rentrée 2012 ».

La série littéraire est de plus en désertée au profit de la série scientifique et la série socio-économique. Pour le ministère, cette mesure s’inscrit dans le cadre de la revalorisation de la filière littéraire. On ne voit pas très bien comment... En s'éloignant des classiques, de la connaissance et en se soumettant un peu plus aux diktats du correctivisme sociologique en ayant des discussions « correctes » et « approfondies » sur des situations ultraminoritaires ?


Zemmour sur le sujet : « Bien creusé, la taupe ! »

Écoutez :









Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)

2 commentaires:

Josick d'esprit agricole a dit…

Le point de vue de Zemmour à ce propos, sur l'endoctrinement par l'Etat. Bien vu la taupe !.

Loulou a dit…

Et tout cela sous un « gouvernement de droite»...

Zemmour résume très bien comment la gauche la plus extrême mène en fait le bal subrepticement.

Le monopole des programmes assurant un effet énorme à l'action de très peu.