lundi 20 juin 2011

Priorité en éducation selon le syndicat CSQ : lutter contre l'hétérosexisme...

Insupportable cliché hétérosexiste 
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a déclaré qu'elle accueillait positivement plusieurs mesures annoncées vendredi par la ministre Christine St-Pierre, particulièrement celles touchant le milieu de l’éducation et la tenue d’une énième campagne gouvernementale pour modifier les conceptions traditionnelles des rapports entre les sexes, le tout aux frais des contribuables.

« Nous sommes profondément convaincus que l’école doit jouer un rôle essentiel de sensibilisation aux rapports sociaux de sexe dans une perspective d’égalité entre les femmes et les hommes et sur l’impact des stéréotypes dans les rapports humains. Nous nous réjouissons aujourd’hui que le plan d’action contienne des mesures à ce niveau », a affirmé la 1re vice-présidente de la Centrale des syndicats du Québec, Louise Chabot. Nous reviendrons dans un billet ultérieur sur ce plan qui, loin de vouloir que les sexes soient égaux, désire surtout qu'ils soient pareils, uniformisés, quasi indifférenciés et désirent lutter contre les rôles traditionnels dévolus à l'homme et à la femme dans notre société.

Notons ici que la CSQ applaudit particulièrement le retour des sessions d’éducation à la sexualité dans les écoles, mais rappelle l’importance que ces cours doivent aussi « s’inscrire dans la perspective de rapports égalitaires non sexistes et non hétérosexistes ».

Perpétuation de stéréotypes hétérosexistes
Hétérosexisme : l'ultime péché de la société québécoise, c'est-à-dire oser penser que l'hétérosexualité pourrait être la sexualité « normale »,  en quelque sorte plus naturelle et préférable pour la société à d'autres formes de sexualité (homosexualité, trans­sexualité, bi­sexualité, etc.)

La lutte contre cette conception traditionnelle est devenue une priorité pour la CSQ. Même pas le décrochage, l'appren­tis­sage de connais­sances, la qua­lité du français, l'excellence des écoles, la non-dévaluation des diplômes, de bons revenus et bonnes conditions de travail pour ses syndiqués. Non, la lutte contre ce qui n'est jamais que ce que l'immense majorité des parents trouvent raison­nable : leur hétéro­sexu­alité comme le choix normal de vie de couple.

Est-ce que ce syndicat a consulté ses membres avant d'appuyer ce dada du lobby LGBT (lesbo-gay-bisexuelo-transsexuel) ? Ou une fois de plus tout ceci est-il imposé d'en haut par une infime minorité activiste sans consultation de la base ?



Voir aussi

Lutte à « l'hétérosexisme » : manque de modestie constitutionnelle du gouvernement québécois

France — Malgré les cours d'éducation sexuelle introduit en 2001, les avortements chez les mineures augmentent

Cours à la sexualité — parent catholique obtient une exemption

Lutter concrètement contre le décrochage en faisant... la promotion de l'homosexualité ?







Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)

7 commentaires:

Josick d'esprit agricole a dit…

Effectivement, que de clichés discriminants. C'en est insupportable.

Et dire qu'il a fallu que je fréquente un québecois homosexuel pour que j'entende pour la première fois de ma vie cette remarque, comme quoi l'image d'un couple homme et femme affichant le bonheur était discriminant, qu'une entreprise ne devrait pas mettre en avant de tel type de cliché...
Pour quand une loi !!!

Tantôt d'accord a dit…

Vous dites que c'est un priorité de ce syndicat, mais c'est surtout apparemment celui de l,État qui n'a pas DU TOUT été élu pour cela.

Anonyme a dit…

Le Québec francophone se meurt et tout ce que nos « élites » trouvent À IMPOSER c'est l'éclatement des codes, de la valorisation de la famille FÉCONDE qui assure la perpétuation du pays.

Au lieu de cela : IMMIGRATION massive et toutes les LUBIES des homos-bi-et-trans IMPOSÉES à tous !

Ce sont de dangereux fous.

Vers la decadence... a dit…

Le Québec francophone se meurt et tout ce que nos « élites » trouvent À IMPOSER c'est l'éclatement des codes, de la valorisation de la famille FÉCONDE qui assure la perpétuation du pays.

On en est pas a la 1ere contradiction avec les elites de notre beau Qc.

Quand on a voulu retirer toute trace de catholicisme de nos ecoles, il y avait aussi des buts caches: retirer toute la morale chretienne qui venait avec dans les moeurs et coutumes de la societe pour ensuite imposer toutes sortes d'autres choses comme l'exemple ici qui n'auraient pas cohabite avec la morale chretienne, tout cela pour nous l'enfoncer dans le crane (et surtout a nos jeunes) comme etant maintenant ce qui est bien et les anciennes moeurs, on jette a la poubelle...

Humaniste Lucide a dit…

Une plaie idéologique qui ravage tout le monde libre:

Théorie du Gender : bienvenue dans « Le Meilleur des Mondes »
http://www.polemia.com/article.php?id=3894

Ils osent mettre le « gender » dans les programmes scolaires !
http://www.polemia.com/article.php?id=3885

La théorie du « genre » au programme des lycées : une nouvelle avancée totalitaire
http://www.polemia.com/article.php?id=3877

Ce qui est particulier de cette idéologie est que l'orientation sexuelle n'est qu'une question de choix culturel. Si on est conséquent avec cette idéologie alors l'homosexualité ne serait finalement qu'un vice!

Pierre a dit…

À la fin ce sont les homosexuels qui sont hétérophobes. Cette manie de convertir le monde à SON image est fatigante à la longue. Pourrait-ont enseigné à nos enfants à ne plus chercher à pourfendre des moulins à la Don Quichotte. Il y a longtemps que le tamtam « homophobe » ne se fait plus entendre, mis-à-par quelques exceptions.
De plus, pourquoi attaquer un groupe pour défendre l’autre? C’a ne vat pas dans votre tête?

Anonyme a dit…

Que ce soit clair, quoique nous fassions ou souhaitions, nous sommes issus du Monde Animal (et nous en faisons toujours partie)…… dès lors, entre nos hormones et nos phéromones….. nous n’avons guère le choix….. la plupart d’entre-nous sera plutôt orienté vers l’hétérosexualité pour se reproduire ! Le nier c’est nier notre nature profonde et nier notre lien à la nature, c’est nier aussi la nature…… Ceci expliquant cela !!!