mercredi 8 août 2012

Chine — six millions de diplômés universitaires par an

Selon la Banque mondiale, la Chine produit six millions de diplômés universitaires par an et devrait avoir une population diplômée de 200 millions en 2030.

Pour le Wall Street Journal, cette grande augmentation de l'offre d'employés hautement qualifiés à l'échelle mondiale pourrait avoir un impact aussi important que l'augmentation du nombre de travailleurs chinois peu qualifiés sur le marché mondiale il y a une décennie. Rappelons que, de 2000 à 2011, le secteur industriel américain a perdu 5,4 millions d'emplois.

Si l'on peut craindre une pression à la baisse des salaires des Américains qualifiés (ou la hausse du chômage parmi eux), il existe des différences avec le secteur industriel : dans les emplois qualifiés la langue et les différences culturelles constituent des barrières.  








Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)

Le « mariage gay » et la logique libertarienne new-yorkaise, après les sodas, le lait en poudre

On se rappellera que, pour le maire de New York, Michael Bloomberg, 20e fortune du monde avec 18 milliards de dollars, la raison principale de son soutien au « mariage gay » serait que « le gouvernement ne devrait pas nous dire que faire, à moins qu'il y ait une raison publique impérieuse ».

Le maire Bloomberg a imposé un règlement qui interdit de fumer sur des propriétés privées, dans les parcs et les rues, un autre qui interdit la cuisson au gras trans, interdit l'achat de boisson gazeuse sucrées dans des gobelets de plus d'un demi-litre et d'un dernier qui limite le droit des bénéficiaires d'aide sociale à boire des boissons gazeuses ! (Ils ne peuvent plus acheter des sodas avec des timbres alimentaires émis par le gouvernement.)

Toujours dans le même esprit libertarien que « le gouvernement ne devrait pas nous dire que faire », à partir du mois de septembre, de nombreuses maternités new-yorkaises ne distribueront plus de lait en poudre aux jeunes mamans. C’est le Maire de la ville, Michael Bloomberg, qui est à l’origine de cette décision, soutenue par les autorités médicales.

Allaitement au sein ou au biberon ? Dès la rentrée, les femmes new-yorkaises n’auront plus vraiment le choix à New York. Le maire de New York, Michael Bloomberg, lancera un nouveau programme dès le mois de septembre visant à encourager l’allaitement maternel et sa première mesure touche les maternités de la ville : elles n'offriront plus de lait en poudre aux jeunes mamans comme c’était le cas jusqu’alors.

Selon le New York Post, le lait en poudre sera bien sûr toujours disponible dans les maternités et les mamans pourront en faire la demande mais le personnel soignant sera chargé, dans ce cas, d’avoir un discours dissuadant pour convaincre la mère des bienfaits de l’allaitement maternel.

Évidemment, le maire Bloomberg ne considère pas qu'il faille décourager les familles monoparentales pourtant très coûteuses pour la société, car elles concentrent pourtant sur elles de nombreux problèmes sociaux. Loin de lui aussi l'idée de réprouver l'homosexualité (une pratique associée à des risques médicaux bien plus importants que l'hétérosexualité et qui coûte donc cher à la société) ou le mariage homosexuel qui impliquera la présence dans ces "foyers" d'enfants alors que ces couples sont très instables et les enfants élevés par des parents homosexuels concentraient plus de risques. Mais là, subitement, plus d'interventions de l'État...





Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)
</