lundi 17 mars 2008

L'encyclique Affari Vos de Léon XIII

Remplacer Manitoba par Québec...

« L’acte d’union à la Confédération avait assuré aux enfants catholiques le droit d'être élevés dans des écoles publiques selon les prescriptions de leur conscience : or, ce droit, le parlement du Manitoba l’a aboli par une loi contraire. C'est une loi nuisible. Car il ne saurait être permis à nos enfants d’aller demander le bienfait de l’instruction à des écoles qui ignorent la religion catholique ou qui la combattent positivement, à des écoles où sa doctrine est méprisée, et ses principes fondamentaux répudiés. »

[...]

Le passage suivant de l’encyclique est intéressant quand on considère le cours d'éthique et de culture religieuse que veut imposer le gouvernement du Québec :

« Pareillement, il faut fuir à tout prix, comme très funestes, les écoles où toutes les croyances sont accueillies indifféremment et traitées de pair, comme si, pour ce qui regarde Dieu et les choses divines, il importait peu d'avoir ou non de saines doctrines, d’adopter la vérité ou l’erreur. »

On se rappelera ce que disait une formatrice universitaire au cours d’éthique et de culture religieuse :
« Et c’est là qu’intervient l’école et le rôle des intervenants scolaires c'est d'apprendre à cet enfant de composer avec des enfants qui ont d’autres croyances religieuses et dire qu’elle est tout aussi légitime que la leur ou, des enfants qui n’ont pas de croyances religieuses et que cette position-là est tout aussi légitime que la leur. »

Texte intégral de l'encyclique.

Conférence au centre Santa Famiglia de Montréal : inquiétude face à l'imposition du cours Éthique et culture religieuse

Le 14 mars en soirée une centaine de personnes se sont réunies au Centro Santa Famiglia à Montréal pour entendre parler, en anglais, des dangers du nouveau cours d'éthique et culture religieuse qui sera imposé à tous les élèves du Québec dès septembre 2008. Les conférenciers et organisateurs de la soirée ont encouragé les parents à agir en vue de préserver leurs droits démocratiques et leur rôle et devoir de parents en tant que premiers éducateurs de leurs enfants surtout en ce qui concerne l'éducation morale et religieuse. Cette soirée était animée par Marco Polcaro de la communauté italienne.

Le professeur Douglas B. Farrow de McGill a présenté les dangers du pluralisme normatif promu par ce cours. Son point de vue a paru dans le dernier Catholic Insight et est disponible sur le site web de cette revue; il paraîtra en français dans le prochain numéro de la revue Égards. Le sociologue protestant Gary Caldwell a insisté sur le rôle de la société civile et l'usurpation de ce rôle par l'État avec l'imposition de ce nouveau cours. Ses opinions sont aussi disponibles dans la revue Égards. Dre Jean Morse-Chevrier, psychologue et présidente de l'Association des parents catholiques du Québec (APCQ) a démontré les lacunes et dangers du programme qui, selon elle, ne permet pas une connaissance du christianisme et peut avoir un effet néfaste sur les enfants en les contraignant à apprendre un ensemble de religions et visions morales dans un contexte relativiste. L'APCQ a soumis un mémoire à ce sujet à la Commission sur les accommodements à la diversité culturelle (Bouchard-Taylor); ce mémoire est disponible sur le site de la Commission. Me Jean-Yves Côté a expliqué aux parents leur droit de demander l'exemption de ce cours en vertu de la Loi sur l'instruction publique et leur a soumis un formulaire d'exemption qui peut servir à cette fin. Ce formulaire est disponible sur le site web de la Coalition pour la liberté en éducation ainsi que sur ce carnet. Monsieur Angelo Polcaro, oragnisateur de la soirée et Madame Diane Joyal, présidente de la section de Montréal de l'APCQ ont encouragé les parents à agir en fonction de leur droit de veiller à l'éducation morale et religieuse de leurs enfants.

Plusieurs questions de parents, enseignants et grand-parents ont permis de constater le malaise ressenti face à la perte de droits par les parents et enseignants par l'imposition de ce nouveau cours.

Un DVD sera produite suite à cette conférence et sera disponible sur demande au prix de 10,00 $ le disque. Renseignements auprès de la Coalition.
<