mercredi 11 février 2015

États-Unis : un militant athée tue trois musulmans

Deah Shaddy Barakat, sa femme Yousor Mohammad et la sœur de celle-ci Razan Mohammad Abou-Salha. Craig Hicks (à droite) a été accusé de leur meurtre
Trois musulmans ont été tués par balle chez eux mardi soir, dans le quartier de Chapel Hill en Caroline du Nord (États-Unis), suscitant l’émotion de nombreux internautes, un homme de 46 ans farouchement anti-religieux s’est ensuite rendu à la police.

Agés de 19 à 23 ans, les victimes sont Shaddy Barakat, un étudiant dentiste, sa femme Yousor Mohammad, et la sœur de celle-ci, Razan Mohammad Abou-Salha, selon le site du journal local Chapel Hill News. Le suspect, Craig Hicks, partageait régulièrement sur sa page Facebook des messages athées militants mettant en cause l’islam, mais aussi le christianisme. Pour autant, la police déclare que le mobile n’est pas encore établi.

Parmi les programmes de télévision de prédilection de Hicks on retrouve The Atheist Experience, Esprits criminels et Friends, alors qu’il se décrit comme un admirateur du Siècle de la raison de Thomas Paine et de Pour en finir avec Dieu de Richard Dawkins.

« Nos enquêteurs étudient ce qui aurait motivé M. Hicks à commettre un tel acte insensé et tragique. Nous comprenons les préoccupations qu’il pourrait s’agir d’un crime haineux et nous explorerons toutes les pistes afin de déterminer si c’est bien le cas. Nos pensées sont avec les familles et les amis de ces jeunes gens qui ont perdu leur vie inutilement », a déclaré Chris Blue, chef de la police de Chapel Hill. Une dispute entre voisins sur des questions de stationnement est également envisagée, selon le communiqué de la police.

Toutefois, le père musulman de deux des victimes a insisté mercredi que le voisin de ses filles et leur tueur présumé les avaient menacées auparavant et aurait été poussé par la haine envers les religions. Le docteur Abou-Salha a déclaré que sa fille, qui habitait à côté de Hicks, portait un foulard islamique et qu'elle aurait dit à sa famille il y a une semaine qu'elle avait « un voisin haineux ». « Je vous le jure, il nous hait pour ce que nous sommes et à cause de notre apparence », a déclaré le père désemparé qui citait sa fille défunte.

Les sœurs Salha étaient étudiantes à l’Université d’État de Caroline du Nord et Barakat était doctorant à l’École médecine dentaire (UNC-Chapel Hill), selon les médias locaux. Dans un communiqué, la police dit qu’ils ont répondu à un rapport de coups de feu dans la zone habituellement calme de Summerwalk Cercle à Chapel Hill à 17 h 11 ce mardi. À l’arrivée, les agents ont trouvé les trois jeunes personnes déclarées mortes sur la scène du crime.

Sur Twitter, le mot-dièse (croisillon) #ChapelHillShooting se classait ce mercredi matin en deuxième place des tendances mondiales. De nombreux internautes pointent une couverture médiatique très discrète pour le moment. Le militant athée Richard Dawkins s’est dissocié de ces meurtres.

Selon nombre d'internautes sur Twitter, si le tireur avait été musulman, il aurait été qualifié de terroriste, ce qui n'a pas été le cas par les principaux médias américains.

Extraits du « mur » de Craig Hicks sur Facebook :






Sources : Libération, The Telegraph et The Independent


Voir aussi

C'est à l'école que je suis devenu athée, lors d'un cours d'histoire des religions

Bouddhisme : les bonzes birmans veulent limiter les mariages interreligieux

Complément au cours d'ECR — le bouddhisme militariste

Et certains prétendent que l'école d'État est neutre...

États-Unis : les classes sociales inférieures sont en fait moins religieuses que les classes sociales moyennes et supérieures

L'université Stanford nomme un aumônier auprès des athées

Anders Breivik : « Je suis passé de religieux modéré à agnostique modéré »

La dimension antichrétienne de la Révolution et la tentative d'instauration d'une religion civile déiste

Les athées sont-ils moins altruistes ?

Pierre Foglia : le fils d'un ami est devenu un parfait athée après deux mois de cours ECR... Tant mieux !

« Alors que la période prémoderne se caractérisait par la recherche de l'hégémonie religieuse et par le prosélytisme qui conduisit l'Europe aux guerres les plus meurtrières de son histoire, la période moderne se caractérise par la sécularisation, la tolérance et le respect mutuel dans l'aire occidentale. » (Expertise du professeur Georges Leroux pour les procès de Drummondville et de Loyola, p. 26) Quid du nazisme, du communisme, de l'athéisme militant ? Notons que période moderne en histoire ne veut pas dire période contemporaine.





Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Mais enfin vous ne savez pas qu'il n'y a que les religieux qui peuvent être fanatiques ?

Voir polpotisme, maosisme, stalinisme, nazisme, euh....

Françoise a dit…

Se rappeler que l'athéisme a déjà beaucoup tué... stalinisme, maoisme, nazisme (foncièrement anticatholique contrairement à ce que certains osent prétendre, voir encyclique du Pape, arrestations de prêtres, etc.)

Rayan a dit…

je pense que les athées de ce monde (je sais qu'ils ne sont pas tous violents et haineux) devraient se dissocier de ce geste. Leur silence les accuse...

L'athéisme tue a dit…

Même s'ils se disputaient pour une place de stationnement, je suis certain que sa haine des religions l'a poussé à aller plus loin.

Jean-Yves Hemlin a dit…

Curieusement, les ¾ des prêtres allemand qui ont été arrêtés ont étés relâchés par les nazis...
Ces prêtres étaient catholiques. Les protestants, qu'on ne peut appeler "athées", représentaient environ 54% de l'allemagnhe du IIIè reich.
La notion de race pure chère aux nazis prend sa source dans le livre Theozoologie du moine von Liebenfels qui identifie la race aryenne comme "pure" car venant d'Adam et Eve (si, si!) et les autres comme "impures" car venant d'Eve et d'un démon.
Je doute qu'on puisse qualifier la croyance en Adam, Eve et un démon comme étant "athée".

Devant ces faits, il est probable que les nazis n'aimaient pas les catholiques, étant "sujets" d'un gouvernement indépendant.
Il est moins probable qu'ils étaient anti-protestants.
Il est aussi peu probable que les nazis étaient anti-dieux ("a-thée" par définition) tellement ils flirtaient avec les concepts de base des religions, essentiellement monothéistes.

Anonyme a dit…

Jean-Yves,

1) Il existe une différence entre catholiques/protestants sociologiques/historiques et des croyants. D'ailleurs la déchristianisation est la plus avancée dans les pays protestants que dans les pays catholiques du Sud de l'Europe.

2) Le nazisme était athée ou païen au mieux (la religion, c'est la race germanique), le peuple l'était moins, l'État nazi le savait.

3) Il suffit de lire Hitler (il est historiquement catho, la destinée l'a voulu, mais c'est le sang germanique qui est sacralisé, comme le prolétariat, la raison, l'est pour d'autres athées/néo-païens).

« « Aujourd'hui s'éveille une foi nouvelle: le mythe du sang, la croyance selon laquelle on peut, avec le sang, défendre aussi l'essence divine de l'homme (...). Le sang nordique représente ce mystère qui a remplacé et surmonté les anciens sacrements (...). Le peuple allemand n'est pas atteint par le péché originel, il possède au contraire une noblesse originelle. » (Extraits de Mein Kampf, d'Adolf Hitler.

« Je suis catholique. La Providence l'a voulu. En effet, seul un catholique connaît les points faibles de l'Eglise. Je sais de quelle manière on peut attaquer ces gens-là . » (Eric Lebec, Histoire secrète de la diplomatie Vaticane, Albin Michel, Paris, 1997)

Dans ses discours publics, il était plus mitigé. Le peuple allemand étant plus religieux que lui à l'époque.

Les athées peuvent aussi haïr, on ne voit pas en quoi leur catégorisme dans ce domaine ne pourrait pas mener à de l'intolérance.

diberville2009 a dit…

Pourquoi l'athée ne serait-il pas intolérant ?

Il se croit souvent nettement plus malin que les croyants.

On lui a appris que les religions c'est mal, elles causeraient les guerres.

Pourquoi ne tuerait-il pas s'il pense pas pouvoir s'en tirer. Ce n'est certainement pas la peur du Gendarme suprême (Dieu) qui le retiendrait. "Son amour de l'humanité, pfff." Suffit de voir sa morgue souvent envers l'infâme.