lundi 3 octobre 2011

Critique de la secte écocondriaque : le fanatisme de l'Apocalypse

La planète serait malade. L'homme serait coupable de l'avoir dévastée. Il doit payer. Telle est la vulgate répandue aujourd'hui dans le monde occidental. Le souci de l'environnement est légitime : mais le catastrophisme nous transforme en enfants qu'on panique pour mieux les commander. Haine du progrès et de la science, culture de la peur, éloge de la frugalité : derrière les commissaires politiques du carbone, c'est peut-être un nouveau despotisme à la chlorophylle qui s'avance. Et rend plus urgent l'instauration d'une écologie démocratique et généreuse. Une course de vitesse est engagée entre les forces du désespoir et les puissances de l'audace.

Une des dérives de l’écologie pour Pascal Bruckner, c’est qu’elle est, très souvent dans son fond, anti-humaniste : Yves Cochet, député vert de Paris, prône la grève du « 3e ventre » c’est-à-dire de pénaliser les couples qui ont un troisième enfant au motif qu’un bébé c’est 627 aller-retour Paris New-York. »

Pascal Bruckner dit avoir lu l’ensemble du corpus sur le climat, sur l’agriculture et avoir récolté des perles qui l'ont d’abord horrifié et ensuite l'ont fait rire. Quelques citations des écocatastrophistes :
« L’ennemi ne vient pas de l’extérieur, il siège à l’intérieur de nous-mêmes. »

Nicolas Hulot, présentateur de télévision français, 
candidat à la direction des écologistes français
« L’homme est le cancer de la terre. »
Yves Paccalet (disciple de Cousteau)
« Il faudrait supprimer 350 000 personnes par jour pour retrouver un équilibre entre l’humanité et la nature. »
Jacques-Yves Cousteau
« La disparition complète de l’espèce humaine ne serait pas une catastrophe morale, mais plutôt un évènement que le reste de la communauté de vie applaudirait à deux mains. »
Paul Taylor

Écoutez une émission au sujet de ce livre (première 15 minutes) :


C’est arrivé demain - 02/X/2011, Europe 1
Invité : Pascal Bruckner, écrivain



Le Fanatisme de l'Apocalypse
Sauver la Terre, punir l'Homme
par Pascal Bruckner
288 pages
chez Grasset
Paris, 5 octobre 2011
ISBN-13: 978-2246736417


Voir aussi 

CERN : des modèles climatiques à corriger ?

Raël et les écologistes d'accord : quatre enfants, c'est mal !

Patrick Moore, docteur en écologie, un des fondateurs de Greenpeace sur l'écologisme actuel

Cancun — politique de l'enfant unique planétaire « pour sauver la planète » ?

Ponte du GIEC : grâce à la politique climatique, nous redistribuons de facto la richesse planétaire

Spiritualité autochtone, écologie et norme universelle moderne




1 commentaire:

Josick d'esprit agricole a dit…

« L’ennemi ne vient pas de l’extérieur, il siège à l’intérieur de nous-mêmes. »

Nicolas Hulot

Hulot a raison. Le pire ennemi est bien en nous-même : ce sont nos sucs digestifs. C'est là toute l'approche du médecin-chirurgien Georges Pourtalet (forum).
Il propose donc un comportement adapté (une fois l'appendice toujours trop réactive enlevée) pour neutraliser ces sucs, pour qu'ils fassent leur boulôt quoi (s'attaque bien aux aliments), et ne se balade pas dans le corps qu'ils vont alors attaquer.