dimanche 16 octobre 2011

Prix des subventions des garderies dites à 7 $

Une garderie privée subventionnée reçoit de l'État 34,50$ par jour pour chaque enfant de plus de 18 mois et 51,70$ pour chaque poupon, d'après les données de l'Association des garderies privées du Québec (AGPQ). C'est 37,80$ et 58,60$ dans le cas d'un centre de la petite enfance (CPE). Selon le ministère de la Famille, cette différence s'expliquerait [!?!?] entre autres par le fait qu'une garderie est à but lucratif contrairement à un CPE.

Rappellons que les parents, le plus souvent des mères, « rétrogrades » selon d'aucuns, qui garderaient eux-mêmes leurs jeunes enfants ne reçoivent pas un sou de l'État.

Source




Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)

6 commentaires:

Au nom du libre choix a dit…

Je ne pouvais m'empecher de faire le calcul suivant:

Si on prend cet argent et qu'on le remet aux parents qui ne veulent pas utiliser les garderies privees par choix, si on calcule 5 jrs/sem/52sem/an, on obtient:

Pour chaque enfant:
$13442. (avant 18 mois) / an
$8970 (apres 18 mois) / an

Je suis certain que de nombreux parents seraient interesses de recevoir ce montant pour les aider avec la garde de leur enfant (par exemple aide pour ceux qui desirent les garder a la maison et donc se priver d'un revenu supp).

En bonus, cela libererait plein de place en garderie privee pour les autres qui en veulent vraiement.

Vive le libre choix des parents et non un choix impose par l'etat.

Lucille a dit…

Au nom du libre choix,

Vous êtes un fasciste car vous ose défendre des femmes rétrogrades qui veulent priver leurs enfants de la socialisation moderne que permettent les CPE.

Vous voulez également enfermer les femmes dans une prison et reproduire des schémas familiaux moyen-âgeux.

Anonyme a dit…

Lucille:

"Vous êtes un fasciste car vous ose défendre des femmes rétrogrades qui veulent priver leurs enfants de la socialisation moderne que permettent les CPE."

De quel droit osez-vous decider pour les autres parents qui ne pensent pas comme vous? Vous n'avez-pas le droit de m'imposer votre vision, car moi je ne vous imposes pas la mienne. On ne vit pas dans une dictature. On a fait ce choix pour notre famille et cela ne vous regardes pas. Il y a d'autres famille qui desires le meme choix. Qu'est-ce que cela vous enleve que des familles ne veulent pas la garderie: rien du tout! Au contraire cela libererait de nouvelles places en garderie pour d'autres familles qui veulent le meme choix que le votre (que je respecte d'ailleurs).

lucille:
"Vous voulez également enfermer les femmes dans une prison et reproduire des schémas familiaux moyen-âgeux."

Qui a parle de femmes ici: je connais des familles ou c'est l'homme qui reste a la maison car la conjointe a un meilleur salaire. Je vois que vous reagisse comme une feministe qui veut imposer sa vision aux autres. Je connais pleins de femmes qui ne pensent pas comme vous!

Lucille a dit…

Anonyme,

"je connais des familles ou c'est l'homme qui reste a la maison car la conjointe a un meilleur salaire. Je vois que vous reagisse comme une feministe qui veut imposer sa vision aux autres. Je connais pleins de femmes qui ne pensent pas comme vous!"

Ces femmes ont eu leur cerveaux lessivés par des religions archaïques !

Au nom du libre choix a dit…

lucille:

"Ces femmes ont eu leur cerveaux lessivés par des religions archaïques !"

Et puis, en quoi cela vous donnes le droit de decider pour eux. Votre penser est illogique et egoiste. Il manques plein de place en garderie actuellement. Ce que je proposes en creera de nouvelles. Et pour les parents qui desirent ce choix, ils ne recoivent actuellement pas un sous alors qu'ils paient l'impot eux aussi donc ils ont droits d'avoir leur part. Quel est le rapport de la religion dans la discussion??? Je crois que vous avez des frustrations enfouies a ce propos. Cela n'a aucun rapport dans le fait d'avoir droit de choisir lorsque ce choix en plus n'enleve rien aux autres.

BétaRhéteur a dit…

- @ AuNomDuLibreChoix : Je crois que vous ne devriez pas vous soucier des provocations gratuites et grossières de Lucille, si ça se trouve, c'était de l'ironie.

- Mario Dumont avait voulu faire adopter cette politique de donner aux parents qui le veulent cette somme pour favoriser une saine politique familliale, mais il s'est fait tirer dessus à boulets rouges et ridiculiser par les médias. On a vu la suite....

Ce qui est rechercher par l'état aujourd'hui, c'est le socialisme, qui passe, entre-autres, par une dépossession des parents de leurs enfants.
Alors il vaudrait mieux commencer à prendre au sérieux ce problème politique et arrêter d'élire nos gouvernement sur la seule base de leur programme économique.