jeudi 19 décembre 2019

Climat/Météo — Les catastrophes naturelles moins coûteuses et moins mortelles en 2019

Les pertes économiques liées aux catastrophes naturelles et aux désastres humains ont été moins élevées en 2019, soit 140 milliards de dollars, qu’en 2018, 176 milliards, selon une première estimation du réassureur suisse Swiss Re, publiée jeudi.

À elles seules, les catastrophes naturelles ont occasionné environ 133 milliards de dommages, en baisse de 20 % par rapport à 2018. Les 7 milliards restants résultent des désastres causés par les humains (tels que les incendies ou les accidents industriels), en baisse de 31 %.

En ce qui concerne les pertes humaines, quelque 11 000 personnes sont décédées ou ont été portées disparues à l’échelle mondiale.

Les pertes prises en charge par les compagnies d’assurance ont avoisiné les 56 milliards de dollars, soit un chiffre inférieur à la moyenne des dix dernières années.

Léger réchauffement climatique accompagné d’un effondrement des morts dus aux aléas climatiques

La température de la Terre s’est réchauffée depuis un siècle d’environ un (1) degré Celsius.

Ce léger réchauffement s’est en fait accompagné d’un effondrement des morts causées par des événements météorologiques. Les données du graphique sont bien connues et proviennent de la base de données sur les catastrophes internationales. Bjorn Lomborg a mis en graphique ces données.



Même en prenant les chiffres absolus illustrés ci-dessous (alors que la population mondiale a quadruplé de 1920 à 2018 !), le nombre de morts causés par des catastrophes météorologiques (ou climatiques) est en net déclin. Ces 11 000 décès pour 2019 confirment cette tendance à la baisse.



Voir aussi

Quarante-neuf prédictions écoapocalyptiques qui ne se sont jamais réalisées


Aucun commentaire: