jeudi 4 novembre 2010

Zemmour sur la déliquance juvénile, les familles monoparentales et décomposées





Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)

4 commentaires:

Jonathan a dit…

Vous imaginez la tempête et lynchage médiatique qui suivrait si un chroniqueur ou une personnalité publique tiendrait un discours semblable au Québec?

diberville2009 a dit…

Oui, cette hystérie des lobbies grassement subventionnés et des journalistes (ils sont grosso modo sur la même longueur d'onde) trahirait plus leur conformisme moutonnier et leurs préjugés que leur bon sens.

loulou a dit…

Les enfants demandent de la stabilité, les merdias ont forgé une mythologie autour de la famille recomposé ou monoparentale soit disant plus in plus cool.
En fait c’est destructurant. De plus c’est la porte ouverte a un tas d’histoire un peu glauque…
Bien sûr, on ne retiendra suivant sa pente idéologique que les cas qui nous donne un argument, le fumeur ou le buveur, auront la même rhétorique.
Ce que je note c’est que h et f aprés divorce et reformation d’un couple retombe dans les mêmes habitudes. Et finalement ils se sont emmerdés pour un an d’une passade enflammée…

Je donne raison à ceux dénonçant l’homosexualité, l’homoparentalité qui devrait être cantonné à la sphère privée donc sans statut juridique particulier, et pour la parentalité homo contre nature : cela derapera vite en pédophilie en bande organisée et échange de gamin… C’est une facilitation donc les enfants ne demandaient pas cela !

diberville2009 a dit…

Et dans la cause Lola de s'extasier la classe politique devant ces juges activistes de la Cour d'appel qui pensent que la Code civil est "discriminatoire" et que c'est mal (enfin pas tout le temps).

Évidemment que c'est discriminatoire, le Code civil privilégie les époux qui ont contracté un mariage (un contrat) contre ceux qui ne l'ont pas fait. C'est pourtant fréquente comme "discrimination" que de privilégier les gens avec un contrat sensé les protéger !