vendredi 12 mars 2010

De plus en plus d'églises vandalisées en France

Certains partisans d'une laïcité stricte aiment à parler d'un retour du religieux dans la société qu'il faudrait juguler par des balises claires. Que faire d'une tendance qui semble se dégager dans certains pays où l'on voit de plus en plus de lieux de culte et cimetières vandalisés ou recouverts d'inscriptions satanistes, anarchistes ou néonazies férocement antireligieuses ?

Le Figaro souligne le fait qu'en France les églises catholiques de plus en plus vandalisées :
Vingt-quatre lieux de cultes ont été profanés depuis le 1er janvier et les responsables religieux se mobilisent.

Vandalisées, cambriolées et profanées… Les églises catholiques sont les cibles d'attaques répétées. Ainsi, dans la nuit du 5 au 6 mars dernier, la porte de la basilique Saint-Donatien de Nantes et les murs d'enceinte du lycée catholique éponyme ont été maculés de slogans anarchistes. On pouvait y lire « Brûle ton église », « Les curés au bûcher, les sorcières en liberté » ou « Ni Dieu ni maître ». Ces dégradations, qui ont provoqué l'ire du député maire (PS) Jean-Marc Ayrault, sont intervenues après la mise à sac de l'église voisine Saint-Clément : des inconnus y ont fait voler en éclats des chaises, brisé la main d'une statue de saint Pierre et dérobé une « station » du chemin de croix. La veille, des inconnus avaient fait irruption dans l'église de Saint-Étienne-des-Oullières (Rhône), jetant au sol des livres de prières, renversant le mobilier et brûlant une banderole arrachée d'un pilier sur l'autel. Dans la nuit du 11 au 12 février, l'église Saint-Michel de Morangis (Essonne) était à son tour pillée par des cambrioleurs, piétinant à même le sol les hosties après avoir forcé le tabernacle. Dans le même temps, deux sculptures ornant les rouleaux d'archivolte de la baie centrale de l'église Sainte-Eulalie, à Benet (Vendée) étaient vandalisées tandis que la rambarde du XVI e siècle de la cathédrale de Saint-Pol-de-Léon (Finistère) était détruite à la masse et que l'église Saint-Bonnet de Bourges (Cher) était incendiée. Les vandales avaient empilé et enflammé des chaises dans la chapelle du Saint-Sacrement, tel un bûcher.

Un édifiant état des lieux dressé par la gendarmerie nationale, dont la zone couvre 95 % du territoire, révèle que pas moins de 184 faits de profanations ont été recensés en 2009. Les départements du Bas-Rhin, de la Somme, d'Ille-et-Vilaine, de la Gironde, du Gard et des Vosges concentrent le plus grand nombre de violations.

Porté à la connaissance du Figaro, ce bilan précise qu'une cinquantaine d'affaires, impliquant 106 vandales, ont été résolues dans la même période. Si les saccages visant les églises - mais aussi les cimetières - se maintiennent à un niveau élevé depuis une montée en puissance en 2004, avec plus de 140 cas constatés, les militaires ont remarqué des « pics » sur les douze derniers mois qui « correspondent, en partie, aux dates ou périodes symboliques célébrées par des groupuscules sataniques ou néonazis ». Ainsi, les profanateurs sont pris d'une singulière frénésie le 30 avril, date anniversaire de la fondation de l'«Église de Satan» aux États-Unis et de la mort d'Adolf Hitler. Ils se manifestent aussi davantage le 31 octobre, fête de Halloween et jour de l'an sataniste, ainsi que lors des solstices et des équinoxes. « Près de la moitié des faits ont été recensés le week-end », ajoute un gendarme, estimant par ailleurs que ce « nombre est certainement plus élevé, compte tenu de la découverte tardive de certains délits ». Rappelant que les sacrilèges recensés en zone gendarmerie touchent « principalement des cimetières ou des églises d'obédience chrétienne », les enquêteurs ont noté « cinq violations de sépultures ou de tombeau », dont deux exhumations l'année dernière.






Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)

8 commentaires:

Jonathan a dit…

Le Québec a aussi son lot de vandalisme et de profanations d'églises et de cimetières. Je dirais que le tiers des églises à Montréal et Québec sont taggés de slogan christianophobe.

Le plus ridicule dans tout cela, c'est le fait que ceux qui font ces actes de vandalisme sont convaincus de poser un geste de rébellion anti-système alors que cela s'inscrit tout à fait dans l'air du temps. Des mutins de panurge!

Julien L'Apostat a dit…

d’un point de vue spirituel, c’est qu’un juste retour des massacres que les chretiens ont commis sur les peuples paiens d’europe. d’un point de vue architectural, c’est fort dommage en effet.

Jonathan a dit…

Le Québec a aussi son lot de vandalisme et de profanations d'églises et de cimetières. Je dirais que le tiers des églises à Montréal et Québec sont taggés de slogan christianophobe.

Le plus ridicule dans tout cela, c'est le fait que ceux qui font ces actes de vandalisme sont convaincus de poser un geste de rébellion anti-système alors que cela s'inscrit tout à fait dans l'air du temps. Des mutins de panurge!

Stinger a dit…

Catho vs mouzz/gay/gaucho/prof d'ECR/féministes/bobo/anar-con/journalistes moutons de Panurge, etc…

Et ouais, facile de s’en prendre aux plus faibles…

Judgis a dit…

“Les peuples païens se massacraient gentiment entre eux. Ne pas confondre expansionnisme carolingien, disons, et cruauté intrinsèque des chrétiens.”

Poncif lassant, on dirait du Alain de Benoist qui se lâcherait.

Les peuples païens se massacraient gentiment entre eux.

César-> à peu près 1 millions de mort en Gaule.

Ne pas confondre expansionnisme carolingien, disons, et cruauté intrinsèque des chrétiens.

Romanus a dit…

L'Europe a été civilisée par Rome, et, ensuite, par le Christianise qui a assuré la pérennité de la civilisation gréco-latine.

Ne vous en déplaise.

C'est rare que j'écris de cette façon, mais ici ca s'impose: Julien L'Apostat, vous êtes un cave et un ignare... vous êtes un néo-barbare.

Le christianisme va vous survivre... le christianisme a toujours profité des persécutions... le christianisme est né des persécutions a Jérusalem ainsi qu'a Rome.

In hoc signo vinces

Romanus a dit…

Julien L'Apostat, j'ai une question pour vous: Julien L'Apostat, le massacre de 6 millions d'Allemands par des Juifs constituerait-il pour vous, spirituellement, un juste retour des massacres que les Allemands (remarquez qu'ils n'étaient pas seul!) ont commis sur le peuple juif en Europe?

J'ai eu un ami qui était rescapé d'Auschwitz... et, croyez-le ou non, il aimait bien les Allemands... j'imagine qu'il ne pensait pas comme vous. Il était un bon Juif... pas apostat du tout.

Denis a dit…

bonjour de la France,

je viens de lire votre article et je me permets d'y apporter deux petites remarques.

1/ vu la description des vandalismes, et même si l'article n'y fait pas référence, je doute que ce soit le fait de nos bien aimés "jeunes de banlieue", eux ils s'en prennent généralement aux voitures et s'aventurent assez peu hors de leurs quartiers, mais plutôt de jeunes couillons désoeuvrés bien français. Il ne s'agit pas là de christianophobie en tant que telle mais de s'attaquer à un symbole. De la rebellitude "à deux balles" comme on dit chez nous.

2/ (et c'est le plus important) je n'étais pas au courant de ça et il faut que je vienne lire un blog québécois pour l'apprendre. Nos médias nous engluent pendant des jours dès qu'un cimetière musulman ou juif est profané en nous rappelant les "zeures les plus sombres de notre histoire blablabla" et nos idiots de politiques condamnent avec "la plus grande fermeté gnégnégné" mais sur les saccages d'églises, c'est le vide COMPLET, ABYSSAL.

bonne journée.